Aujourd’hui j’ai lu…

… La Prophétie des pierres de Flavia Bujor.

Je n’ai pas lu la quatrième de couverture au complet lorsque j’ai choisi ce livre dans un vieux dépôt vente. J’aurais dû. J’aurais alors appris ce que j’ai soupçonné dès les deux premières pages : « mais c’est écrit par une gamine de douze ans ». Mettez un point d’interrogation après cette phrase et vous aurez mon ressenti après deux pages. Et en effet, Flavia Bujor avait douze ans quand elle a écrit ce roman. De ce point de vue, l’écriture (devrais-je dire la traduction ? ah bah non, il est écrit en français) est prometteuse. On sent que l’auteur est riche d’expérience, de ressentis, qu’elle les traduit parfois avec une maturité qui dépasse largement celle d’un enfant de son âge. Mais les descriptions méthodiques de chacun des personnages me hérissent le poil. Tout en sachant que c’est ce que je faisais moi-même au début.

J’ai tout de même lu le livre au complet. Il est charmant pour un jeune auteur, prometteur. Avec un certain pincement au coeur, j’ai constaté que cette auteur n’avait jamais rien écrit de plus. Son roman, traduit en 23 langues (on traduit vraiment de ces daubes…), est le seul de sa composition.

Au départ, je me suis dit que la narration souffrait manifestement d’une dir-lit [ ndlr : direction littéraire] trop adulte. Mais après avoir lu la biographie de l’auteur (entre autre, ce que Wikipédia veut bien nous en dire), elle a surtout souffert de parents un peu trop présents dans la rédaction. On sent bien les lacunes de l’âge de la demoiselle : des ficelles narratives inutilisées, d’autres surexploitées et inutiles, un schéma narratif trop plaqué, des émotions incohérentes, des scènes trop rapides et donc saccadées, de l’action qui se situe mal dans l’espace. Bref, ce roman a été publié parce que l’auteur avait 12 ans, et en ce sens, l’éditeur n’a pas mené la correction littéraire bien loin à dessein, mais c’est ce qui fait à la fois la faiblesse du roman et son charme.

Je n’irais pas jusqu’à dire que La Prophétie des pierres est un mauvais livre. J’ai lu pire. C’est un roman qui se lit avec une relative facilité, au contraire, mais ne perdez pas trop votre temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s