La Reine des Neiges

La-Reine-des-neiges-la-critique_article_landscape_pm_v8

★★★☆☆

Dernier Disney en date, La Reine des Neiges tombe pile à point pour les vacances des fêtes. Une princesse un peu fofolle et sa soeur, reine discrète qui cache ses pouvoirs qui tiennent de la malédiction, voici pour les éléments clé d’Arendelle, royaume où vivent nos deux orphelines. Victime de ses pouvoirs, Elsa, la reine, va accidentellement geler son pays le jour même de son couronnement. S’en suivront tout un tas d’aventures loufoques au terme desquelles l’amour triomphera, bien sûr.

Un bon film de Noël. De fait, la salle était comble quand j’y suis allée, malgré la cinquième de sortie du film. Avant d’y aller, j’avais revu Anastasia. L’un comme l’autre présente l’une de ces éternelles histoires de princesses qui n’ont de princesses que le nom tant elles dérogent à l’étiquette ou s’amourachent de sans-le-sou, avec ce que cela suppose, chez Disney, de chansons.

Autant le dire tout de suite, malgré la présence de grands dans le public, avides sans doute comme moi de voir l’un de ces dessins animés qui ne sont plus pour les enfants depuis longtemps, La Reine des Neiges ne restera pas dans les annales de l’histoire pour moi. Il est vraiment un film pour les enfants. Et loin des meilleurs Disney… J’ai vu Planes, j’ai vu Monstres Academy (voir la critique ICI), j’ai vu Les Mondes de Ralph… et tous les autres Disney. Avec Raiponce, Rebelle ou Les Mondes de Ralph, je m’attendais à ce que Disney nous donne là un dessin animé alliant la magie d’une princesse comme Raiponce à un monde aussi complexe que celui de Rebelle. Et c’est presque le cas. Je dis bien presque.

 

La Reine des Neiges a plusieurs désavantages par rapport aux films précédemment cités. Moi qui suis midinette au possible et ai les chansons de pratiquement tous les Disneys sur mon iTunes, je suis désolée de vous l’apprendre, mais les chansons de ce dernier Disney sont nulles. Et longues en plus. Après avoir vu Anastasia, dont je connais les chansons par cœur, j’ai été un peu choquée par celles-ci, d’autant quelles sont nombreuses dans la première partie, comme pour combler le vide du scénario qui se met laborieusement en place. La seule qui paraisse intéressante est celle de la Reine, « Libérée » au début de la seconde moitié du film. Les autres tiennent du dialogue plus que de la chanson, ce qui est dérangeant.

 

Côté personnage, si le bonhomme de neige Olaf et le renne sont mignons, les autres personnages ne sont pas vraiment attachants. On passe trop vite sur les trolls qui ont pourtant du potentiel, on fait une fixette sur Anna, la sœur, qui devient de fait le personnage principal sans être l’héroïne. Quant à cette dernière, Elsa, la reine des neiges… c’est autour d’elle que se concentrent toutes mes déceptions. J’ai aimé ce personnage, oh que oui. J’ai été touchée, frappée par sa souffrance, sa peur est venue me prendre aux trippes. Une vraie recherche graphique autour d’elle, Disney a trouvé juste assez de magie pour créer un personnage beau, dans un superbe château de glace, avec des sentiments complexes. Mais… Elle n’est pas le personnage principal. On la voit moins souvent que sa sœur qui n’a à mes yeux aucun intérêt et pas même la carrure d’une vraie princesse Disney. Elsa. C’est Elsa que j’aurais voulu voir se battre, lutter pour s’en sortir, pour trouver des réponses à ses problèmes. Elle est belle, charismatique, un bijou de recherche psychologique, physique, sentimental. Mais non. C’est à sa sœur encore qu’on donnera la possibilité de « sauver le monde ». C’est pourtant le visage et la beauté d’Elsa que retiendront tous les spectateurs, c’est la magie de son château et de ses sentiments dont l’on se souviendra et non celle du triangle amoureux qui gravite autour d’Anna, triangle trop faible à mon goût et trop prévisible.

 

Bref, un film sympa pour les enfants qui y trouveront malgré tout un joli graphisme, des personnages sympathiques, quelques traces d’humour et sans doute une histoire facile, mais qui est simple, classique en somme. Pas un chef d’œuvre, mais un Disney tout de même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s