Repas de galas

Je n’ai pas écrit depuis longtemps sur ce blog — la faute à pas de temps (lire « je n’ai pas pris le temps » surtout) — mais je ne peux résister à l’envie de vous faire part de mon repas d’hier. Nulle question de thèse, d’écriture ou de dessin ici. Mais plutôt une histoire d’amour récemment découverte entre moi et la cuisine. Hier soir, ne recevions des invités, dix convives autour de la table donc. Et me voilà en charge du repas… ou plutôt en ai-je pris la charge d’office, mes parents étant très occupés à ne pas trouver de nom à notre menu. Nous en avions pourtant l’ingrédient principal : des queues de homards. Au final, notre menu s’est soldé par ça : Quiches de crevettes aux trois épices, médaillons de homard au beurre d’orange sur son lit de riz interdit et en dessert, mousse à la banane sur sa génoise blanche. Repas simple ? Non, ça m’a pris l’après-midi pour tout faire et encore, j’ai été aidée. Je vous partage donc les recettes, inspirées de choses et d’autres trouvées sur le net — mais toujours des adaptations originales.

 

Les quiches de crevettes aux trois épices :

Ingrédients :

– Beurre

– Farine

– Un verre de lait

– Crevettes roses décortiquées et décongelées

– Épices : safran, curcuma, curry

– Ciboulettes

– Emmental rapé

– Pâte feuilletée

 

Accessoires :

– Casserole

– Moules à muffins

 

Découpez la pâte feuilletée en carrés plus ou moins égaux et placez les dans les moules à muffins. Ensuite, mettez dans une casserole le beurre et la farine sur feu très doux. Mélangez à mesure que le beurre fond, puis ajoutez la moitié du lait tout en mélangeant régulièrement. Quand la farine commence à cuire et à épaissir, ajoutez le fromage et les épices selon la quantité désirée (en fonction des goûts). Ajoutez en dernier le reste du lait.

Pendant que ça cuit, placez dans chaque moule entre 1 et 3 crevettes, en fonction de la taille de celles-ci, de manière à remplir à demi les quiches. Une fois la béchamel épicée épaissie, versez la dans les moules de façon à couvrir les crevettes, puis enfourner à 180°C jusqu’à ce que la pâte prenne une jolie couleur dorée.

Se précuit très bien quelques heures avant le service si vous avez besoin du four pour autre chose. Vous pouvez les réchauffer 5 minutes au four avant le service, puis, à l’aide d’une paire de ciseaux propres, parsemez légèrement le dessus des quiches de quelques morceaux d’un brin de ciboulette que vous aurez émincé au préalable. Succès garanti, vos convives en redemanderont, pourvu qu’ils aiment les fruits de mer !

 

Médaillons de homard au beurre d’orange sur son lit de riz interdit :

Ingrédients :

– Une queue de homard par invité

– Quatre oranges

– Un gros oignon

– 200ml de crème fraiche épaisse

– 100ml de beurre

– 4 verres de riz interdit (aussi appelé riz noir ou rizo venere)

– Pincée de sel

– Un bouquet garni

 

Accessoires :

– Petite casserole

– 2 grosses casseroles

– Poêle

 

Râpez le zeste de vos oranges et pressez le jus. Réservez-le. Dans la petite casserole, faites blanchir le zeste de vos oranges dans un peu d’eau. Réservez-les également. Découpez votre oignon en fine lamelle et faites les revenir dans la poêle. Pendant ce temps, plongez le riz dans l’eau dans une grosse casserole et faites bouillir de l’eau avec un bouquet garni et un peu de sel dans la seconde casserole.

Déglacez l’oignon avec un peu de jus d’orange et plongez les homards dans l’eau bouillante pendant dix minutes. Laissez-les refroidir un peu, puis décortiquez-les et coupez-les en trois gros morceaux que vous plongerez dans le reste de jus d’orange. Pendant ce temps, faites fondre le beurre dans les oignons et mélangez régulièrement. Ajoutez ensuite la crème sans cesser de mélanger. Une fois que tout est mélangé, laissez mijoter à feu doux jusqu’à l’heure du repas. N’oubliez pas de sortir le riz, 30 à 40 minutes après le début de sa cuisson.

Quelques minutes avant de servir, égouttez les pièces de homard et ajoutez le jus d’orange restant à la sauce. Mélangez, puis plongez les pièces de homard dans la sauce afin de les réchauffer.

Pour servir le riz, utilisez un petit bol (10-20cl) en guise de moule : remplissez le de riz, puis retournez le dans l’assiette. Placez trois morceaux de homard, nappez les de sauce, puis décorez le dôme de riz de coriandre fraiche. Succès visuel garanti ! Culinaire aussi, évidemment.

 

Mousse à la banane et sa génoise blanche :

Bon, et la mousse ? Elle fera l’objet d’un autre post, d’autant qu’elle était moins réussie ! Je peaufinerai donc un peu la recette avant de vous la présenter. Ça n’avait rien de bien compliqué : une génoise et une mousse à base de chantilly mélangée à une purée de bananes. La génoise était un peu trop dure. Il aurait fallu que je l’imbibe (liqueur de banane diluée ou autre). Et la crème chantilly-banane était un peu trop écœurante à mon goût, même si tout le monde a trouvé ça très bon et que la tenue était bonne. J’aurais souhaité quelque chose de plus léger. Il faudra donc que j’essaye une vraie mousse la prochaine fois.

Je vous tiendrai au courant de toute façon ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s